Accéder au contenu principal

Fabio est Vice-Champion du Monde de Moto GP

LE TITRE DE FRANCESCO BAGNAIA : « APRÈS LA COURSE, C’ÉTAIT DUR… »

« Je n’ai aucun regret parce que j’ai toujours donné mon maximum » a assuré le Français Fabio Quartararo (Yamaha), qui avait une dernière chance de sauver sa couronne mondiale dimanche, lors du Grand Prix de Valence en MotoGP. Finalement, Francesco Bagnaia (Ducati) a été titré. Et s’il a accusé le coup après la course, le Français s’est rapidement projeté sur la saison 2023.

Fabio Quartararo, vous venez de perdre votre titre de champion du monde face à l’Italien Francesco Bagnaia, couronné pour la première fois en catégorie reine.

Comment vous sentez-vous ?


Fabio Quartararo : Après la course c’était dur, je suis un combattant et un gagnant, je veux être en première position. Alors évidemment, les premières quinze minutes qui ont suivi la course ont été difficiles (…) Nous devons fermer le livre et écrire un nouveau chapitre, et cela se passera dès mardi (lors des essais de pré-saison pour 2023), donc je suis vraiment impatient.

Avez-vous des regrets ?


F. Q. : L’Australie est la seule course durant laquelle je n’ai pas piloté avec l’instinct (il a abandonné, ndlr), donc là, j’ai quelques regrets. Mais sur toute l’année, je n’ai aucun regret parce que j’ai toujours donné mon maximum. On a fait des erreurs avec l’équipe, j’ai fait des erreurs mais ça peut arriver (…) j’ai appris énormément de choses cette année, comme en 2020 où je sais que j’étais en difficulté. Il va maintenant falloir faire un grand pas en avant, surtout sur la moto: je sais que je peux m’améliorer en tant que pilote mais c’est clair que techniquement, il faut aussi que l’on fasse un pas en avant.

Et pour ce dernier GP de la saison, où vous deviez – entre autres – absolument gagner pour espérer garder votre titre, avez-vous des regrets ?


F. Q. : J’ai fait toute la course à la limite. Mais je n’ai pas de regrets parce que je me suis donnée à 100% aujourd’hui et quand on perd le titre comme ça à la fin, on doit toujours trouver le positif, même si en ce moment je suis à 99% négatif. Le 1% de positif restant, ce sont les quatre prochains mois d’attente jusqu’à la première course (de la saison 2023, ndlr), je serai encore plus déterminé à m’entraîner d’arrache-pied, à mieux me préparer.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :