Accéder au contenu principal

Le décret de l’interfil moto

…et sous certaines conditions

“Dans le même temps, des règles précises sont édictées. On pourra pratiquer l’interfile sur les autoroutes, ainsi que les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central, si la vitesse autorisée y est supérieure ou égale à 70 km/h. L’espace latéral doit être jugé “suffisant”. Dans le même ordre d’idée, il sera formellement interdit de dépasser en interfile, un autre deux-roues lui-même en interfiles” précise notre avocat spécialisé.

Attention à la vitesse

“Mais ce ne sont pas les seules restrictions. La circulation inter-files ne pourra se pratiquer qu’à une vitesse inférieure à 50 km/h. Plus compliqué à mesurer, le différentiel de vitesse par rapport aux autres véhicules ne pourra excéder les 30 km/h. En clair, si vous doublez des voitures roulant à 10 km/h, il ne faudra pas dépasser la vitesse de 40 km/h. Dernier point important de cette expérimentation : dès que le trafic se fluidifie et que les véhicules circulent de nouveau à plus de 50 km/h, les deux ou trois-roues devront reprendre leur place dans les voies de circulation.”

Les sanctions

Le non-respect de ces règles pourra entraîner une sanction. “Le motard peut être verbalisé pour dépassement par la droite, non-respect des distances de sécurité, dépassement dangereux, ou changement de file non-justifié par exemple.”

Il en coûtera 135€ d’amende, ainsi que trois points en moins sur le permis de conduire.

Le décret de parution est en pièce-jointe.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :