Accéder au contenu principal

Le rapport parlementaire sur les faibles émissions

On peut donc apprécier le travail des rapporteurs, les députés Bruno Millienne et Gérard Leseul, qui ont pris la mesure du tremblement de terre social de ces ZFE qui, d’ici 2025, vont exclure des centres villes de 45 métropoles (et agglomérations de plus de 150 000 habitants) les véhicules de ceux qui n’ont pas les moyens d’en changer.

Tout en saluant l’intention qui consiste à améliorer la qualité de l’air en ville, le rapport formule une vingtaine de recommandations pour faciliter cette transition pour les ménages et entreprises qui seront impactés par ces ZFE et qui représentent 44% de la population française. 

Le rapport note que 60% des français ne savent pas ce qu’est une ZFE, et que 38 % des ménages les plus pauvres n’ont qu’un véhicule Crit’air 4 ou 5 (contre 10% pour les ménages les plus riches). 

Parmi les recommandations, les rapporteurs prônent par exemple une meilleure communication en amont de la mise en place d’une ZFE, le développement des aides au changement de véhicule, et leur simplification / harmonisation, le développement d’alternative à la voiture (Transports en commun, covoiturage, …) ou la mise en œuvre d’un « carnet d’usage  » qui permettrait aux exclus des centres villes de pouvoir s’y rendre quand même avec leur véhicule de façon exceptionnelle (comme pour des urgences médicales par exemple).

Le rapport de la mission d’information est disponible ci-dessous

Catégories

Uncategorized

fmfrancemotocyclisme Tout afficher

Présidente de la Fédération

%d blogueurs aiment cette page :