Accéder au contenu principal

Bol d’Or 2022

Le Championnat du monde d’Endurance de la FIM 2022 se prépare pour une passionnante manche décisive dans la course au titre sur le Circuit Paul Ricard, la semaine prochaine (15-18 septembre), alors que la légendaire course de 24 heures du Bol d’Or célébrera son 100e anniversaire.

L’allocation de points étant multipliée par 1,5 pour cet ultime rendez-vous, pas moins de sept équipes ont encore la possibilité d’être titrées championne du monde FIM EWC, alors que 12 de la catégorie Superstock peuvent décrocher la Coupe du monde d’Endurance de la FIM, tant la compétition a été serrée cette saison en EWC.

Le Bol d’Or est la quatrième et dernière manche de la campagne EWC et fait suite à deux autres courses de 24 heures pleines d’action, au Mans et sur le Circuit de Spa-Francorchamps, ainsi qu’au rendez-vous de huit heures à Suzuka au Japon.

Retransmis en direct à la télévision et en ligne partout dans le monde, le Bol d’Or demeure l’un des plus importants et plus prestigieux rendez-vous en compétition motocycliste internationale, et des milliers de passionnés se retrouveront au Circuit Paul Ricard, dans le sud de la France, afin de voir 43 équipages de trois pilotes se battre pour la gloire – ainsi que les différents titres en jeu.

Restent en effet à décrocher les couronnes Teams et Constructeurs du Championnat du monde d’Endurance de la FIM et de la Coupe du monde d’Endurance de la FIM, ainsi que le Trophée des Indépendants EWC destiné aux équipes des catégories Formula EWC et Superstock alignées sans le soutien direct d’un constructeur. CliquezICIpour voir les classements provisoires.

Dix vainqueurs du Bol d’Or sont attendus au départ cette année, parmi lesquels Niccolò Canepa (Italie, YART – Yamaha Official Team EWC), David Checa (Espagne, ERC Endurance-Ducati), Jérémy Guarnoni (France, BMW Motorrad World Endurance Team), Josh Hook (Australie, F.C.C. TSR Honda France) et Gregg Black (Français né en Grande-Bretagne, Yoshimura SERT Motul). La liste des pilotes ayant une expérience en MotoGP ou Championnat du monde Superbike inclut Chaz Davies, Randy de Puniet (Webike SRC Kawasaki France), Leon Haslam (TATI Team Beringer Racing) et Isaac Viñales (Moto Ain). La liste des engagés provisoire complète est disponibleICI.

Un planning condensé est prévu pour les pilotes EWC et leurs équipes, avec les essais libres et la séance de qualification à partir du jeudi 15 septembre. Le 85e Bol d’Or sera lancé à 15 h CET le samedi 17 septembre.

Divers événements marquant le 100e anniversaire du Bol d’Or auront lieu au cours du week-end, alors que des activités hors-piste seront organisées pour le public. Les billets sont toujours en vente et davantage d’information est disponible en cliquantICI.

L’ESSENTIEL
Quoi ?Édition du 100e anniversaire du Bol d’Or
Manche ?Championnat du monde d’Endurance de la FIM, manche 4 sur 4
Quand ?15-18 septembre
Où ?Circuit Paul Ricard, France
Longueur de la piste :5,674 kilomètres
Départ de la course :15 h CET, samedi 18 septembre
Meilleur tour en qualification EWC :Yoshimura SERT Motul (Xavier Siméon), 1’52”374 en 2021
Meilleur tour en course EWC :TATI Team Beringer Racing (Alan Techer), 1’53”707 en 2021

Le Circuit Paul Ricard en 100 mots :Le terme variété résume bien le Circuit Paul Ricard, au nombre incroyable de 167 configurations allant de 826 à 5861 mètres. Prévu pour des courses de motos et de voitures, il reçoit aussi des rallyes. Opérationnelle depuis 1970, la piste a été fermée en 1999 pour d’importants travaux avant de rouvrir en 2002 sous l’appellation de Paul Ricard High Tech Test Track. Des courses y sont revenues en 2009 et le Bol d’Or en 2015, après un long relais au Circuit de Nevers Magny-Cours. Le Paul Ricard a accueilli 17 fois le Grand Prix de France de F1 avant 2022.

LE BOL D’OR EN 5 POINTS
*Le Bol d’Or a été organisé pour la première fois en 1922 sur un circuit en terre de cinq kilomètres entre Vaujours, Clichy-sous-Bois et Livry-Gargan.
*À l’époque, il était plus une question de survie qu’une course proprement dite, avec un seul pilote autorisé par moto et aucun arrêt autre que pour ravitailler.
*Venu de Suisse, Tony Zind en a été le premier vainqueur au guidon d’une Motosacoche. Il a couvert près de 1246 kilomètres à une vitesse moyenne de 51,9 km/h, mangeant et buvant tout en conduisant.
*La machine de Zind portait le n° 37, qu’arbore le BMW Motorrad World Endurance Team pour l’édition de cette année.
*Si le Bol d’Or célèbre son 100e anniversaire en 2022, l’édition de cette année est la 85e et la 29e courue sur le Circuit Paul Ricard.

DERNIERS VAINQUEURS
2021 :Yoshimura SERT Motul (Gregg Black, Xavier Siméon, Sylvani Guintoli), 704 tours
2019 :Suzuki Endurance Racing Team (Vincent Philippe, Étienne Masson, Gregg Black), 313 tours
2018 :F.C.C. TSR Honda France (Freddy Foray, Josh Hook, Mike Di Meglio), 698 tours
2017 :GMT94 Yamaha (David Checa, Niccolò Canepa, Mike Di Meglio), 683 tours
2016 :Suzuki Endurance Racing Team (Anthony Delhalle, Vincent Philippe, Étienne Masson), 687 tours

EWC 2022 : QUOI DE NEUF ?

Voici un condensé des changements apportés cette année au Championnat du monde d’Endurance de la FIM :
*L’ajout des 24H SPA EWC Motos au calendrier a signifié que trois courses de 24 heures figurent dans la même saison du FIM EWC.
*Le Dunlop Superstock Trophy récompense les concurrents de la catégorie Superstock lors des trois courses de 24 heures, dans le cadre de l’accord de fourniture unique passé avec Dunlop pour cette catégorie.
*Le résultat des qualifications est basés sur le chrono moyen sur un tour des deux pilotes les plus rapides de chaque équipage (les performances du quatrième pilote ne sont pas prises en compte).
*Tous les pilotes d’un même équipage doivent se qualifier dans une limite de 108 % par rapport à l’équipage le plus rapide de leur catégorie.
*Stäubli est le fournisseur unique du système de remplissage rapide de carburant homologué par la FIM pour le Championnat du monde d’Endurance et la Coupe du Monde FIM de 2022 (année transitoire) à 2031. Bien que son utilisation ne soit pas imposée en 2022, le système est disponible à la vente ou à la location pour toutes les équipes qui souhaitent s’en équiper et se préparer à son utilisation qui deviendra obligatoire à partir de 2023.

LE CHIFFRE : 85
Un maximum de 85 points reste en jeu dans le Championnat du monde d’Endurance de la FIM, ce qui signifie que sept équipes se battront pour le titre lors du Bol d’Or.

PAROLES DE PILOTES

Gregg Black, France (Yoshimura SERT Motul, Suzuki GSX-R1000R)
Le but est de gagner le championnat et nous inscrirons les points dont nous avons besoin durant la course. Si nous sommes troisièmes en course et que cela nous rapporte suffisamment de points pour gagner le championnat, nous finirons troisièmes. Si nous devons finir deuxièmes et rattraper des gars devant nous, alors nous attaquerons pour gagner le championnat. Ça dépend. Nous sommes suffisamment intelligents, en tant que pilotes et en tant qu’équipe, pour savoir comment gérer la situation, nous l’avons déjà fait dans le passé. Nous devons juste rester concentrés sur notre job. Nous étions rapides au Mans et nous avons conservé ce rythme à Spa puis montré que nous étions compétitifs aussi à Suzuka, et je suis sûr que nous le serons au Paul Ricard. Un top 3 à l’arrivée est notre but principal et si nous pouvons gagner la course sans prendre trop de risques, nous le ferons.”

Catégories

Uncategorized

fmfrancemotocyclisme Tout afficher

Présidente de la Fédération

%d blogueurs aiment cette page :