Accéder au contenu principal

Fabio Quartararo remporte la seconde place

Le Portugais Miguel Oliveira (KTM) s’est imposé ce dimanche sur le circuit de Mandalika devant les deux pilotes français Fabio Quartararo et Johann Zarco.

Il aurait été dommage de se priver d’une telle course. La pluie a longtemps perturbé le Grand Prix d’Indonésie, retardé d’une heure et quart en raison d’un violent orage, mais le départ a bien eu lieu sur une piste trempée et il a lancé un GP de haute volée, où les deux Français ont pris place sur le podium.

La victoire finale est revenue au Portugais Miguel Oliveira (KTM), qui s’adjuge du même coup un 4e succès en catégorie-reine, mais Fabio Quartararo a de son côté effectué un grand numéro. Alors que les conditions humides ne lui avaient pas vraiment réussi depuis le début de sa carrière, le champion du monde a bouclé les vingt tours à la deuxième place, laissant entrevoir des progrès fulgurants sous la pluie et de nouvelles perspectives.

Le pilote Yamaha s’était élancé de la pole et il a pris un excellent départ, avant de rétrograder en 5e position. Mais Quartararo a refait son retard, dépassant Alex Rins, puis Johann Zarco et Jack Miller. Il lui aura manqué quelques tours pour revenir sur Oliveira, mais la journée constitue une grande réussite pour le champion du monde.

« Je ne m’attendais pas à ça, reconnaissait Quartararo au micro de Canal+. Mais dès le tour de chauffe, j’ai senti quelque chose en plus alors que j’ai du mal quand il pleut. J’étais beaucoup mieux, j’ai vu une opportunité et j’y suis allé. C’est la première fois que je roule aussi bien sur piste mouillée. Je suis très content car on a trouvé quelque chose et j’ai apprécié. »

Il n’est donc pas le seul Français à la fête puisque Zarco a lui aussi doublé Miller pour former un podium au deux-tiers tricolore. Le pilote Pramac a manqué son départ mais son rythme en course était impressionnant. Il pouvait faire encore mieux, il le sait, et essayait donc de s’en contenter : « Je devrais être content car troisième en MotoGP c’est toujours bien. Mais c’était vraiment difficile de dépasser donc j’ai perdu du temps. Mais bien sûr troisième, je prends. » Des points à faire fructifier dans deux semaines en Argentine.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :