Accéder au contenu principal

Le Danemark adopte des nouvelles mesures

À partir du 1er janvier 2022, le Danemark introduira des inspections routières des motocycles au lieu de contrôles techniques périodiques. Il y aura de lourdes amendes pour les motocyclettes dépassant les limites de bruit.


Le mardi 21 décembre 2021, une majorité du parlement danois a voté en faveur de l’adoption de la loi sur les contrôles routiers des motos. Il donne à l’autorité danoise des transports « l’accès pour effectuer des contrôles routiers de l’état technique des motos ou si elles sont trop bruyantes », selon un communiqué de presse du ministère danois des Transports.


À partir du 1er janvier 2022, les motocycles sont soumis aux règles relatives aux contrôles techniques périodiques prévus par la directive sur les contrôles périodiques. Le Parlement danois a décidé que les règles de l’UE devaient être mises en œuvre par des contrôles aléatoires au bord de la route plutôt que par l’inspection de tous les motocycles. Cela garantit également que les motos avec un échappement illégal et bruyant ne peuvent pas le changer par un équipement légal avant l’inspection.


« Le bruit des motos est un problème (Note : le bruit de CERTAINES motos est un problème). L’autorité danoise des transports a maintenant la possibilité d’effectuer des contrôles routiers des motocycles, et je m’attends à ce que le nouvel outil de contrôle efficace, combiné à des amendes élevées réduise le nombre de motos bruyantes. Dans le même temps, il a été important pour moi de trouver une solution sur la mise en œuvre des règles de l’UE afin qu’elles restent moins intrusives pour les propriétaires de motos plutôt que d’exiger des inspections périodiques régulières », a déclaré le ministre des Transports Benny Engelbrecht.

Selon le ministère des Transports, c’est un problème connu qu’il y a un bruit inutile de certaines motos, ce qui est souvent dû au fait que la moto est équipée d’un échappement illégal. Il est vécu par beaucoup comme extrêmement gênant lorsque des motos font plus de bruit que permis. La loi, qui entre en vigueur le 1er janvier 2022, donne désormais à l’autorité danoise des transports l’accès à des contrôles routiers de l’état technique des motocycles ou si elles sont trop bruyantes, en tant que mesure alternative efficace pour les contrôles techniques périodiques.
L’autorité danoise des transports vérifiera si la motocyclette est conforme aux exigences applicables en matière de bruit et aux exigences relatives à l’état technique. Aujourd’hui, différentes exigences en matière de bruit s’appliquent en fonction de l’âge et du type de moto, comme les motos anciennes et ce sera toujours le cas.


Lorsqu’une moto dépasse les limites légales de bruit, des amendes élevées peuvent en résulter. La ligne directrice pour une amende est de 2 500 DKK (la couronne danoise, soit 336,21 €) pour la première infraction.


Ensuite le montant de l’amende augmente :


1ère fois : 2 500 DKK (336,21 €)
2ème fois : 5 500 DKK (739,66 €)
3ème fois : 8.000 DKK (1075,87 €)
4ème fois : 11.500 DKK (1546,56 €)
5ème fois : 14.500 DKK (1950,01 €)
6ème fois : 17.500 DKK (2353,46 €)

L’association danoise des motocyclistes MCTC est satisfaite de l’introduction du contrôle routier plutôt que des contrôles techniques périodiques (PTI). Lene Michelsen, présidente du MCTC, a déclaré :  » Il n’y a rien dans les statistiques qui montre que les accidents sont dus à des défauts techniques des motos, ce qui signifie que le CT n’est qu’un coût et un inconvénient supplémentaires pour les motocyclistes « 

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :