Accéder au contenu principal

Les radars anti bruits débarque en France

Après une période d’expérimentation, le radar anti bruit « méduse » entre dorénavant en action. Plusieurs communes vont s’équiper de ce dispositif qui vise à réprimander les autos, motos, scooters, trop bruyants. L’amende forfaitaire s’établit à 135 € (minorée à 90 €). La lutte contre la pollution sonore ne fait que commencer.

Le radar « méduse », appelé ainsi en raison de ses nombreuses branches sur lesquelles prennent place des micros, est maintenant effectif. Depuis mardi, le radar sonore ou radar anti bruit officie dans les Yvelines (78), à Saint Lambert des Bois dans la célèbre vallée de Chevreuse, très prisée par les motards d’île de France, même s’ils sont nombreux à l’avoir désertée depuis la mise en place de radars tronçons mesurant la vitesse moyenne avant l’arrivée de ce nouveau système.

L’implantation de ces nouveaux radars avait débuté il y a deux ans, dans le cadre de la loi sur la mobilité, pour limiter les nuisances sonores. L’idée est de sanctionner les contrevenants utilisant un échappement non homologué et/ou ceux qui font grimper leurs moteurs à haut régime. En règle générale, plus un moteur grimpe dans les tours, plus il est sonore. D’une façon générale, ces radars seront mis en place dans les communes où les riverains se plaignent des nuisances sonores. Et très souvent, ce sont les motos et scooters qui sont pointés du doigt.

Radar sonore anti bruit : et si le radar méduse devenait le plus courant des radars d’ici 5 ans ?


Cette nouvelle génération de radar sonore a nécessité 2 ans d’expérimentation, afin de mettre au point le système de contrôle et d’identification de chaque véhicule. Le radar doit pouvoir isoler un véhicule bruyant et l’identifier. 5 micros assurent la mesure des décibels alors qu’une caméra 360° suit le véhicule et enregistre sa plaque. L’amende forfaitaire s’élève à 135 €, minorée à 90 € en cas de paiement rapide (moins de 15 jours).

Reste que ce système, assurément technologique, sera t il assez « fin » pour distinguer un roadster équipé d’un pot full barouf d’une moto classique des années 70 bien entretenue mais fabriquée sous des normes très différentes ? Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec le radar méduse.

Enfin, nous imaginons également que ce nouveau type de radar pourrait facilement avoir une double action. Les usagers qui vont passer à sa proximité, souhaitant ne pas faire de bruit, vont couper les gaz et finalement réduire leur vitesse. Un effet collatéral qui pourrait être constaté dans les semaines à venir. Et si le radar sonore devenait plus efficace pour réduire la vitesse moyenne ?

Le radar anti bruit devrait entrer en fonction en île de France, à Nice, à Toulouse, à Bron dans la métropole Lyonnaise.

Le bruit des 2/3 roues motorisés : un enjeu majeur dorénavant


Moto Station est régulièrement en contact avec les constructeurs, notamment lors des points presse qui se tiennent plusieurs fois par an. Depuis plusieurs mois, la question du bruit des 2/3 roues motorisés revient sur la table. Il s’agît absolument d’un enjeu majeur pour beaucoup d’acteurs professionnels. En effet, outre l’accidentalité qui stigmatise souvent les motos et les scooters, le bruit et la pollution font partie des principales critiques qui reviennent souvent dans l’opinion publique. Toutefois des sondages sont tout de même parfois favorables à la moto. Mais les constructeurs ont bien compris que pour continuer à être toléré parmi les autres moyens de locomotion, il faudra être plus silencieux.

On le voit par exemple avec la marque Harley-Davidson, mondialement reconnue pour la sonorité typique de ces moteurs bicylindres et dont de très nombreux propriétaires utilisent une moto non conforme. Pendant des années, les Harley-Davidson ont été vendues avec un stage 1, 2 ou 3 pour respirer davantage et apporter une bande son gratifiante. Mais cette période est révolue depuis plusieurs années, car la marque américaine a décidé de ne plus permettre le montage de ce type d’échappement. Reste l’after market en commande libre sur internet… Les dernières productions de la Motor Company vont encore plus loin avec des limiteurs de régime lorsque la moto est sur sa béquille ou à l’arrêt. C’est le cas de la nouvelle Sportster S. Le géant américain a compris très tôt qu’il était dans le collimateur et a pris des mesures en conséquence, quitte à être impopulaire envers ses fans.

Nous pouvons citer aussi certains maxi scooters (le Yamaha TMAX) qui revient très régulièrement dans les discussions lorsqu’il est équipé d’un échappement non conforme. Les fabricants d’échappements les plus sérieux ne proposent plus de chicanes amovibles et respectent les normes et cela n’arrange évidemment pas leur commerce. D’une façon générale et vous l’aurez compris, nous ne stigmatisons aucun constructeur en particulier, les vrais fautifs sont les propriétaires des véhicules en question.

Le bruit des motos, lorsqu’il est excessif, a toujours fait partie des sujets sensibles et polémiques, notamment en terme de sécurité lorsqu’une étude récente montrait que le volume sonore élevé n’apportait aucune sécurité pour le conducteur. Vaste débat…

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :