Accéder au contenu principal

Supercross de Paris

Dans quelques jours ce sera l’effervescence dans la Paris la Defense Arena, la plus grande salle de spectacle Européenne. Le Supercross de Paris est en effet de retour dans la capitale Samedi 27 Novembre, une occasion unique en Europe de pouvoir vibrer cet hiver au rythme du Supercross et du Freestyle.

Barcelone, Lyon, Dortmund, Genève, Stuttgart, autant de villes qui ont renoncé depuis l’an passé à organiser leur traditionnel Supercross. Si Paris a elle aussi du faire l’impasse sur l’édition 2020, tout a été mis en œuvre pour que le Supercross soit de nouveau à l’honneur dans la capitale et si la date a dû être repoussée au Samedi 27 Novembre, si l’épreuve se déroulera en journée (ouverture de la salle au public à 10h30, show de 14h30 à 18h10), Paris sera bien la seule ville Européenne à accueillir un Supercross International, le 38ème du nom !

Un plateau atypique !

Face aux restrictions de voyage toujours en vigueur et à la décision de certains managers de ne pas autoriser leurs pilotes à voyager hors des frontières à quelques semaines de la reprise des championnats, les organisateurs ont dû innover et faire preuve de réactivité pour présenter un plateau à la hauteur de la réputation de l’épreuve. Il y aura donc bien des pilotes Américains à Paris dans une semaine, avec à leur tête un Français et un Australien ! Tous deux en effet basés Outre Atlantique ou ils ont choisi de poursuivre leur carrière, Marvin Musquin et Chad Reed seront deux des têtes d’affiche de l’épreuve. Vainqueur à deux reprises de l’épreuve et premier pilote à s’imposer lors de la première édition du SX dans l’Arena en 2017, Marvin reste l’un des top pilotes du championnat US ; vainqueur à Salt Lake City et sur le podium de la finale du championnat US de Supercross, il signe son grand retour à Paris et est l’un des prétendants à la victoire.

Chad Reed et le Supercross de Paris c’est une longue histoire d’amour puisqu’il y est venu une première fois en 2000, s’y est imposé en 2007 et y revient exceptionnellement une dernière fois ! Triple champion des Etats Unis de Supercross et vainqueur de cinquante SX US, l’Australien sort de sa récente retraite pour une dernière apparition à Paris, une épreuve qu’il adore et qui le lui rend bien. Dans le charter en provenance des Etats Unis on trouvera encore Justin Brayton qui s’est déjà imposé à Paris, Justin Bogle, Alex Martin, Josh Hill et Ryan Sipes engagés en SX1 alors que Kyle Peters, et Joey Crown viendront jouer les outsiders en SX2. Ajoutons à cette liste un bel accent Canadien avec la présence de Dylan Wright, multiple champion national venu gouter aux derniers GP de l’année après une belle performance au MX des Nations, et une autre touche Italienne avec Alessandro Lupino.

Des Grands Prix au Supercross

De tous temps on a vu quelques top pilotes des Grands Prix venus s’aventurer en Supercross, mais jamais encore Paris n’avait reçu une telle brochette de stars des GP ! Impossible de ne pas mettre en tête de liste Antonio ‘Tony’ Cairoli, nonuple champion du Monde de Motocross et de retour à Paris après un coup d’essai il y a une dizaine d’années ; depuis l’Italien a fait du chemin, s’imposant à quatre vingt quatorze reprises en GP et coiffant neuf titres individuels ainsi qu’un titre par équipe en septembre dernier. Comme Valentino Rossi, Antonio a officialisé sa retraite en cette fin de saison et il disputera donc à Paris l’une des dernières courses de sa superbe carrière, se retrouvant pour la première fois derrière la grille à côté d’une autre légende en la personne de Chad Reed. A leurs côtés on trouvera Romain Febvre et Maxime Renaux ; Romain s’est battu jusqu’à la dernière manche pour le titre Mondial MXGP, et c’est avec un statut de vice champion du Monde qu’il sera fêté comme il se doit aux côtés de Maxime, notre nouveau champion du Monde MX2 ! Quelques semaines après avoir été sacré champion du Monde 2021 le Nordiste s’attaque à un nouveau challenge, les pilotes de GP ayant l’habitude d’évoluer sur tous types de circuits à l’entrainement comme en course.

Des Français en nombre

Que ce soit en SX1 ou en SX2, les Français seront présents en nombre derrière la grille de départ. Dans la catégorie reine nous retrouverons les pilotes du championnat de France avec en chef de file Maxime Desprey, le champion 2022, qui aura à ses côtés Thomas Ramette, Gregory Aranda, Nicolas Aubin, Cédric Soubeyras, Adrien Escoffier et Anthony Bourdon. Du côté du SX2 c’est à Paris que se jouera le titre puisque l’épreuve constitue la finale du championnat de France ; confortable leader Julien Roussaly est en position de force, mais à côté de ses habituels rivaux que sont Calvin Fonvieille, Arnaud Aubin ou Brice Maylin il trouvera quelques Américains ainsi qu’un trio de jeunes espoirs en provenance des championnats d’Europe : Lucas et Sacha Coenen, les jumeaux les plus rapides de tous les temps, et leur équipier Quentin Prugnières. Dans chacune des catégories le programme comprendra deux courses sprint et une finale, les pilotes SX1 entamant la journée avec la traditionnelle Superpole.

Du FMX bien sûr, un pass pour la journée

L’annulation de multiples concours un peu partout dans le monde a perturbé la vie des pilotes FMX, qui se sont empressés de répondre positivement aux sollicitations des organisateurs Parisiens, trop heureux d’avoir là une belle occasion de retrouver les fans et de présenter leurs nouvelles figures ! L’Australien Josh Sheehan, le légendaire Suisse Matt Rebeaud et son Alta électrique, l’Espagnol Maikel Melero, les Français Nicolas Texier et Julien Mannon prendront la piste à plusieurs reprises tout au long de la journée, entre les différentes courses et animations. Le show se déroulera samedi à partir de 14h30, les portes de l’Arena ouvrant à 10h30 pour tous les spectateurs ayant acquis leur billet et présentant leur pass sanitaire. Les places sont en vente, à partir de 49€, sur les sites www.supercrossparis.com et www.parisladefense-arena.com

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :