Accéder au contenu principal

A Bayonne la FMF 64 dénonce une proposition de mesure abusive

« Stationnement à Bayonne : jusqu’où aller pour faire la chasse aux voitures et aux scooters ? ».

Dans cet article nous avons relevé deux déclarations inquiétantes.

La première de Jean ETCHETO (PS) qui dénonce « une forme de mansuétude coupable à l’égard des deux-roues motorisés », ajoutant que « De grandes villes comme Paris les font payer. Ils polluent plus, engendrent des nuisances sonores ».

De son côté Loïc CORREGE (LREM) laisse à penser que la majorité en place à la mairie n’exclut pas de rendre payant le stationnement pour les 2RM.

La réaction de la FMF


Nous avons fait parvenir un courrier au maire de Bayonne, Jean-René ETCHEGARAY pour lui exposer notre point de vue et rappeler quelques éléments essentiels.

Nous considérons que les allégations de monsieur ETCHETO visant à stigmatiser une catégorie d’usagers de la route sont inadmissibles de la part d’un élu, et dévoile l’ignorance de son auteur sur le 2RM.

L’étude de l’ANSES de 2019 démontre que l’utilisation du 2RM en remplacement des voitures, permet d’améliorer la qualité de l’air. Selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière le 2RM représente 8% du trafic routier, mais moins de 1% du total des émissions de gaz à effet de serre selon le rapport « Chiffres clefs du climat 2022 » du Ministère de la Transition Ecologique (page 49).

Monsieur ETCHETO méconnait en outre les améliorations apportées ces dernières années par les constructeurs en matière de bruit et de pollution. D’ailleurs, ces arguments, entre autres, ont été mis en avant par le gouvernement pour justifier devant l’Union Européenne de ne pas imposer de contrôle technique pour les 2RM en France.

Concernant les nuisances sonores, Les chiffres des opérations de police effectuées sur Bayonne et les communes environnantes depuis le mois de mai montrent que moins de 5% des 2RM contrôlés étaient trop bruyants. Et nous savons qu’une minorité de conducteurs ont des comportements inciviques, que nous dénonçons. Mais cela ne peut en aucun cas être un prétexte pour jeter le discrédit, au nom de la motophobie ambiante ou pour flatter une partie de l’électorat en vue des prochaines échéances, sur les 95% restant qui respectent les usages et les autres usagers.

Le Stationnement payant pour les 2RM est une mesure antisociale
Le stationnement payant des 2RM, évoqué par les deux élus, est une mesure antisociale et injuste envers les usagers qui privilégient ce mode de déplacement pour ne pas utiliser de voiture (voire qui n’en n’ont pas), ou qui ne peuvent utiliser les transports en commun faute d’offre adaptée ou à cause de l’éloignement.

Ces utilisateurs sont souvent les plus fragiles dans notre société : salariés dans le secteur des services (aide à domicile, nettoyage, restauration, sécurité, etc.), demandeurs d’emploi, intérimaires, salariés en CDD ou à temps partiel.

La prévention vaut mieux que la stigmatisation


Nous avons rappelé que la FMF participe à la commission sécurité routière du Conseil Local Sécurité Prévention Délinquance de Bayonne, en privilégiant un dialogue serein avec tous les participants pour promouvoir le partage de l’espace en ville avec tous les usagers, dans un respect mutuel, pour trouver des solutions pérennes face aux problèmes rencontrés.

Au sein de cette commission nous avons fait des propositions concrètes pour mettre en place des actions afin de lutter contre le bruit volontairement excessif de certains usagers en mettant en avant la prévention, l’information et l’éducation. Ces propositions ont été reçues favorablement par les membres de la commission.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :