Accéder au contenu principal

Ken Roczen remporte le SX de Paris

Sacré champion du monde de Supercross à Melbourne, le 22 octobre dernier, Ken Roczen se rendait dans l’enceinte de Paris La Défense Arena – une première dans sa carrière – avec pour seul objectif de continuer sur sa lancée. L’Allemand, qui n’a toujours pas de guidon pour 2023, a fait forte impression cette automne, et a confirmé en s’imposant dans la capitale française, face à un plateau relevé.

Champion des États-Unis de Supercross et de Motocross en 2022, récent vainqueur du Motocross des Nations, Eli Tomac s’est révélé être son plus sérieux adversaire. Tout s’est joué lors de la dernière course du dimanche, les deux hommes n’étant séparés que d’un point avant la grande finale. En d’autres termes : celui qui terminait devant l’autre montait sur le trône. Dominateurs tout au long du week-end, l’Allemand et l’Américain ont à nouveau été au-dessus du lot lors de cette dernière course.

Auteur du holeshot, Ken Roczen s’est immédiatement mis à l’abri de la menace Eli Tomac. L’écart est resté stable – autour de la seconde – durant les 12 minutes + 1 tour de la manche, grâce notamment aux passages inspirés du pilote allemand dans les whoops. Jamais attaqué, il remporte la course et le titre de King of Paris, pour sa première participation. Il est également le premier allemand à le faire, et le premier pilote Honda depuis… Eli Tomac, justement, en 2014.

L’Américain termine son année sur la deuxième marche du podium, complété par son compatriote Justin Brayton, vainqueur en 2009 à l’époque où l’événement avait lieu dans le Palais omnisports de Paris-Bercy. Cooper Webb termine quatrième, tandis que le premier français, le tenant du titre Marvin Musquin, termine au cinquième rang devant Cédric Soubeyras.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :