Accéder au contenu principal

L’Elite revient ce week-end et débute à Loon

La septième édition du 24MX Tour va débuter ce week-end à Loon-Plage, dans le Nord. Le Moto-Club du Littoral accueillera donc l’ouverture des Championnats de France motocross Elite MX1, Elite MX2, Junior et Espoir. Une première pour ce club habitué aux courses sur sable, pour une épreuve qui marquera également le retour du plus haut niveau du motocross français dans cette partie de l’Hexagone. La Fédération Française de Motocyclisme, dont le Président Sébastien Poirier sera présent le dimanche, mise sur la continuité cette année encore. La formule regroupant les quatre championnats majeurs sur un week-end a fait ses preuves. Elle est intégralement reconduite en 2022 pour les sept épreuves du 24MX Tour.

Après avoir organisé près de 25 « Rondes des Sables », course comptant pour le Championnat de France des Courses sur Sable, le Moto-Club du Littoral cherchait un nouveau défi à relever. Voyant les choses en grand, les équipes présidées par Isabelle Andrieux se sont naturellement tournées vers la Commission National Motocross pour accueillir une manche du 24MX Tour.

Un pari inédit et osé pour ce club qui organisera ainsi sa toute première compétition MX ! Un défi également car la ligue Hauts de France n’a plus reçu l’Elite ces dernières décennies. La démarche fédère de nombreux clubs locaux qui apportent leur soutien au MC du Littoral pour assurer le succès de l’épreuve.

Côté piste, les pilotes vont donc se confronter dans le sable du circuit Bernard Gouvart. Une surface assez inédite sur le 24MX Tour, marquant la volonté de la FFM de diversifier les typologies de terrain. Les participants ont d’ailleurs ferraillé dans le sable de Magescq ces deux dernières années, avec un intérêt sportif très fort. Les deux manches de chaque catégorie promettent d’être extrêmement disputées. Seul changement en 2022, une séance d’essai libre spécifique fait son retour au programme, avant les essais qualificatifs.

Vers un nouveau duel Potisek-Desprey en Elite MX1 ?

Double champion de France, Maxime Desprey n’a été titré l’an dernier qu’au terme de l’ultime manche du Championnat au bout du suspense. Il a arraché le sacre national des mains de Milko Potisek pour un petit point. Les deux pilotes s’affronteront à nouveau en catégorie reine. Desprey mise sur la continuité au sein du team GSM Dafy Michelin Yamaha et sera bien entouré. Coaché par un certain Xavier Boog, quintuple champion de France, le Bourguignon sera épaulé pour la saison par Anthony Bourdon. Le champion de France MX2 2020 rejoint la structure de Serge Guidetty pour sa deuxième année en 450cc. De son côté, Milko Potisek jouera à domicile. Licencié au MC du Littoral, récent vainqueur de son troisième Enduroplale du Touquet, le pilote Yamaha Dragon’Tek est un vrai spécialiste du sable. Il aura donc la faveur des pronostics pour cette épreuve d’ouverture, d’autant qu’il avait impressionné l’an dernier à Magescq. Avec le soutien de son coéquipier anglais Todd Kellett, il pourrait frapper un grand coup dès ce week-end.

Les protagonistes habituels de la catégorie seront également de la partie. Malgré sa blessure au pied, Cédric Soubeyras va faire le déplacement et serré les dents avec ses nouvelles couleurs MM85 CBO Honda. Champion de France en 2016, le Gardois Grégory Aranda (Tech32 KTM) ne compte pas faire de la figuration, tout comme Nicolas Aubin qui, à 34 ans, poursuit au sein de sa structure OB1 Motorsport mais évoluera désormais sur Husqvarna.

Après plusieurs années en Enduro, le Corse Christophe Charlier revient à ses premiers amours au guidon d’une Fantic de l’équipe AG Motorsport Oxmoto, tandis que Nicolas Dercourt évoluera sur KTM, et que Jimmy Clochet représentera le team de Florent Richier FR25 Suttel Honda. Enfin, les premiers tours de piste en 450cc de David Herbreteau seront particulièrement intéressant à suivre. Après de nombreuses saisons sans concrétiser les promesses entrevues plus jeune, il s’est bien relancé l’an dernier en se classant deuxième du championnat MX2. Il poursuit sur des Gas Gas en 2022.

La catégorie Elite MX2 très ouverte.


Champion de France, Pierre Goupillon (WID Motorsports KTM) remet son titre en jeu. Il a réalisé une année pleine en 2021 après plusieurs saisons gâchées par les blessures, concrétisant ainsi son énorme potentiel. La catégorie s’annonçant très ouverte, le Breton pourrait bien marquer son territoire dès cette épreuve d’ouverture, d’autant que plusieurs pilotes manqueront à l’appel en raison du championnat du monde et de l’EMX 250 du côté de la Lombardie.

On pense bien sûr à Stephen Rubini, qui a rejoint l’équipe de Josse Sallefranque Ship to Cycle Honda SR Motoblouz à l’intersaison, mais également au jeune Quentin Prugnières (9mm Energy Drink Bud Racing Kawasaki). Après une année de découverte de la catégorie, le champion de France Espoir puis Junior, vise le haut du classement à 16 ans seulement. Du côté des jeunes, il sera d’ailleurs particulièrement intéressant de suivre les premiers pas en 250cc des pilotes VHR KTM Xavier Cazal et Nicolas Duhamel, ou encore de voir l’évolution de Matéo Miot (KTM).

Face à cette nouvelle génération prometteuse, plusieurs pilotes très expérimentés vont se mêler à la lutte pour le titre. A 31 ans, Valentin Teillet remet le couvert après une pause d’un an pour s’occuper exclusivement de sa structure. Il endossera la double casquette de pilote et de team manager.

Dix ans après son titre en Elite MX2, le Vendéen gère l’équipe 737 Performance Gas Gas Oxmoto et comptera parmi les favoris en 250cc. Vice-champion de France à quatre reprises, Arnaud Aubin (OB1 Motorsports Husqvarna) tentera une nouvelle fois de décrocher le titre, tandis que les coéquipiers de l’équipe TMX Compétition Calvin Fonvieille (KTM) et Germain Jamet (Yamaha) seront encore de sérieux candidats au podium.

Qui pour succéder aux frères Coenen en Junior ?


Comme les années précédentes, les Juniors 125 cc disputeront leurs qualifications le samedi et leurs deux manches le dimanche. L’une en ouverture en fin de matinée, l’autre en milieu d’après-midi après la première manche MX1. Une occasion unique de glaner de l’expérience pour ces pilotes âgés de 13 à 17 ans au contact de l’Elite. Champion de France Espoir l’an dernier en ayant survolé la saison, Mathis Valin est très attendu. Le pilote de l’équipe de France 125 cc poursuit son travail avec le team 737 Performance Gas Gas Oxmoto. Il se place parmi les favoris de la catégorie et sera en lutte avec un autre pilote de l’équipe de France, Marc Antoine Rossi. Après une année d’apprentissage en Junior, la performance du Corse de l’équipe Tech 32 KTM va être scrutée de près.

Deux autres pilotes prometteurs montent de la catégorie Espoir. Respectivement troisième et quatrième de ce Championnat l’an dernier, Tom Brunet (KTM) et Lorenzo Siino (KTM) vont être confrontés a des coureurs plus expérimentés qui roulaient déjà aux avants-postes en 2021.

Parmi eux, Adrien Petit (Yamaha) est monté en puissance en cours d’année, tout comme Tony Giorgessi (Gas Gas). S’il a eu du mal à concrétiser son grand potentiel, Mathis Barthez (Yamaha) reste un pilote à suivre de près, tandis que l’Italien de Tech 32 KTM Mat Russi va découvrir ce championnat.

Vivier de talents en catégorie Espoir.


La compétition des plus jeunes pilotes, entre 12 et 15 ans, se déroulera sur la journée du samedi exclusivement. De nombreux très jeunes coureurs vont découvrir ce championnat. Les cinq pilotes de l’Équipe de France 85cc se placent parmi les favoris dans la course au titre. Parmi eux, Basile Pigois (KTM) a réalisé la meilleure performance l’an dernier en se classant cinquième au classement général.

Il a l’expérience nécessaire pour briguer les premières places mais fera face à la concurrence d’Amaury Maindru (KTM), de Yannis Lopez (Gas Gas) ou encore de Mano Faure (Husqvarna). Ce dernier reste sur de bonnes performances en fin de Championnat. Félix Cardineau a quant à lui récemment remporté le Minivert 85 cc et devrait donc être aux avants-postes, tandis que Maho Simo (Gas Gas) a également réalisé de belles choses en 2021 avant de se blesser.

Source photo : Motoverte.com

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :