Accéder au contenu principal

Interview d’Adrien Van Beveren

Avant ce Dakar, l’affaire semblait quasiment entendue. Même si c’était un déchirement après tant d’années de succès ensemble, Adrien Van Beveren ne se voyait pas poursuivre avec Yamaha mais plutôt découvrir un nouveau team. Ses dures critiques de l’an passé après son abandon n’avaient d’ailleurs pas été appréciées par tous en interne.

Son superbe Dakar 2022 pourrait-il tout changer ? Vendredi, à l’arrivée, il expliquait « prendre le temps de faire le point, d’étudier les éventuelles propositions car il s’agit de ma dernière course avec ce contrat Yamaha » avant d’ajouter que, « pour l’instant, il n’a pas été renouvelé. » Pour dire les choses clairement, « toutes les perspectives sont ouvertes et quoi qu’il arrive, je serais toujours très reconnaissant envers Yamaha, c’est avec eux que j’ai gagné trois fois l’Enduropale, que j’ai découvert le Dakar et que je suis arrivé au meilleur niveau. » Plutôt un discours d’adieu que de quelqu’un qui veut prolonger.

Interrogé lundi, la tête reposée, Adrien Van Beveren confirme qu’il va étudier toutes les offres. « Ma priorité sera la performance plutôt que l’argent », assume-t-il. Une façon d’envoyer un message à Yamaha dont le moteur est moins performant en vitesse de pointe que ses rivaux KTM et Honda. Pour conserver le Français, il faudra lui donner des gages de compétitivité, lui qui a donné des gages de navigation sur cette course. D’autres facteurs (sponsors par exemple) entreront en compte dans une réflexion qui devrait être courte, la prochaine manche du Mondial se présentant dès début mars, à Abu Dhabi.

Chez Yamaha, on a redécouvert pendant le Dakar son pilote de pointe et on n’a pas abandonné tout espoir de le garder. « Pour l’instant, je n’ai pas la réponse, explique Alexandre Kowalski, le team manager de Yamaha. C’est un peu le jeu pour les sportifs de haut niveau, quelle que soit leur discipline. Il y a un moment où une échéance arrive et des discussions doivent se mettre en place. Mais quoi qu’il arrive, Yamaha et Adrien, ça restera une belle histoire et un parcours exemplaire. Nous souhaitons poursuivre avec lui et on doit échanger à ce sujet. ».

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :