Accéder au contenu principal

Victoire du Suzuki SERT sur le Bol d’Or

Sans réelle rivale depuis la mi-course, la Suzuki numéro 1 du Yoshimura SERT a remporté le 84e Bol d’Or ce dimanche, avec 19 tours d’avance sur la Yamaha numéro 96 du Team Moto Ain. La numéro 1, déjà victorieuse aux 24 heures du Mans, reprend aussi la tête au Championnat EWC.

La Suzuki numéro 1 du Yoshimura SERT Motul a remporté dimanche après-midi le 84e Bol d’Or sur le circuit Paul-Ricard au Castellet. L’équipe franco-japonaise se succède à elle-même au palmarès puisqu’elle avait gagné en 2019, lors de la précédente édition (celle de 2020 avait été annulée). Cette fois, elle s’est imposée sans jamais trembler. Après avoir réalisé la pole position, le trio composé de Gregg Black, Xavier Simeon et Sylvain Guintoli a vu ses principaux rivaux disparaître les uns après les autres dans la première moitié des 24 heures de course. Et s’impose avec 19 tours d’avance sur le reste du plateau (704 tours parcourus).

Météo capricieuse et nombreux abandons

Leader du Championnat avant d’arriver dans le Var, la numéro 11 du Webike SRC Kawazaki a renoncé après 210 tours, la numéro 37 du BMW Motorrad WET après 224 tours et la numéro 5 du F.C.C. TSR Honda après 315 tours. Accentuée par une météo capricieuse au coeur de la nuit, cette hécatombe dans la catégorie reine (et en général, avec seulement 20 arrivants sur 41 concurrents au départ) a ouvert la porte au SuperStock.

Derrière la Yamaha numéro 96 du Team Moto Ain (Randy de Puniet, Robin Mulhauser, Roberto Rolfo), qui a pris la deuxième place (à 19 tours) malgré une frayeur avec une chute à une heure et demie de la fin, trois Superstock ont respectivement accroché les 3e, 4e et 5e place du classement général. C’est la Kawasaki numéro 24 du BMRT 3D Maxxess (Anthony Loiseau, Jonathan Hardt et Julien Pilot) qui réussit l’exploit de monter sur le podium scratch en remportant cette catégorie.

La Suzuki numéro 1 reprend la tête du Championnat

Au niveau du Championnat, cette deuxième victoire dans une course de 24 heures cette saison (après Le Mans puis une 17e place aux 12 heures d’Estoril) propulse la numéro 1 en tête avec 141 points contre 105 pour la Yamaha numéro 333 du VRD Igol Experience (3e de la catégorie reine et 6e du général ce week-end).

Toutes les autres équipes sont reléguées à plus de cinquante points alors qu’il ne reste qu’une seule épreuve au programme, le 9 octobre à Most, en République Tchèque, pour une course de 8 heures en remplacement de celle prévue à l’origine à Suzuka. Comme au Castellet, le Yoshimura SERT tentera de conserver sa couronne, mondiale cette fois.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :