Accéder au contenu principal

Les français ont bien œuvré !

Fabio Quartararo craignait le MotorLand Aragón, un circuit sur lequel il a souvent été en difficulté par le passé. Les qualifications se sont très bien déroulées pour le leader du championnat, auteur du troisième temps derrière les pilotes Ducati, mais ce n’est pas cet exercice qui l’inquiétait le plus, puisqu’il avait décroché une pole sur cette piste en 2020. Quartararo est satisfait de ses performances depuis le début du week-end même s’il se sait en difficulté dans la dernière portion du tracé, qui lui posait déjà problème vendredi.

« Je savais que j’étais assez rapide sur un tour », a expliqué El Diablo en conférence de presse. « On a fait la pole dans la première course l’an dernier, mais les Ducati n’étaient pas aussi rapides que cette année. C’est également une chose que je n’attendais pas. Mais je suis très content de ce chrono parce que c’était le maximum possible. On est bons dans tous les secteurs.

« Ok, la Yamaha n’est pas excellente dans le dernier secteur mais j’ai fait une erreur au dernier virage, donc je pense que plusieurs éléments ont fait que j’ai été très lent dans ce secteur. On a testé des choses en EL2, EL3 et EL4, et le rythme en EL2 était légèrement meilleur donc demain matin, on va repasser sur les réglages de base et je vais travailler sur mon pilotage dans le dernier virage. »

Conscient de ses limites sur ce circuit, Fabio Quartararo est donc très prudent sur ses chances de bon résultat en course, craignant même de ne pas avoir véritablement le rythme pour jouer le podium : « Je n’ai pas d’objectif pour demain. Je veux prendre du plaisir, évidemment. Ce serait bien de jouer le podium mais sincèrement, je ne sens pas que j’ai le rythme suffisant. Je vais viser le meilleur résultat possible. Je vais essayer de rester avec les leaders et de me battre jusqu’à la fin mais je pense qu’on devra au moins progresser dans le warm-up pour jouer le podium demain. »

Le choix de pneus est en revanche assez évident pour le pilote Yamaha, qui devrait opter pour le dur à l’avant et le tendre à l’arrière, comme l’immense majorité du plateau. Même s’il sent une dégradation des pneus plus forte que pour les pilotes Ducati ce week-end, Quartararo est rassuré par les performances du pneu avant, bien meilleures qu’en 2020, quand un problème avait provoqué une dégradation dans le classement.

« Je suis assez impressionné par le tendre à l’arrière, parce que j’ai testé le dur en EL4 et c’était plutôt un désastre. Je suis passé sur le tendre et c’était bien mieux. Mais j’ai encore une dégradation. C’est étrange. On verra. Je pense qu’on est dans une bien meilleure situation que l’an dernier. Le problème était à l’avant. Ce n’est pas mauvais cette année. Comme je l’ai dit, on doit progresser dans le quatrième secteur et dans le dernier virage, et on sera bien mieux placés pour nous battre demain. »

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :