Accéder au contenu principal

Dylan Ferrandis le Bayle du 21e siècle !

Dylan Ferrandis est au Motocross américain ce que Fabio Quartararo est au MotoGP : le patron. Le Français a remporté cette nuit (samedi après-midi en Californie) le titre suprême, celui de champion des États-Unis de Motocross en catégorie 450cc.

Impeccable sur la piste de Fox Raceway (1er/2e), Dylan Ferrandis décroche le Graal à une épreuve de la fin de la saison : son avance sur son dauphin, Ken Roczen, est de 62 points, alors qu’il en reste 50 à prendre. De quoi pouvoir troquer son numéro 14 pour la plaque de numéro 1, amplement méritée à l’issue d’une saison brillante.

L’exploit est d’autant plus retentissant qu’il est réalisé dès sa première campagne dans la catégorie reine. Arrivé aux États-Unis en 2017, le natif d’Avignon n’est en 450cc que depuis cette année. Il fallait remonter à Ryan Dungey, en 2010, pour voir une rookie signer une telle performance.

Battre les Américains chez eux est rare ; Dylan Ferrandis n’est que le septième à y parvenir depuis la création du championnat, en 1972. Il devient le deuxième français à le faire après le sacre de l’immense Jean-Michel Bayle, en 1991.

À 27 ans, le pilote Yamaha a déjà presque tout gagné aux États-Unis. Ses années 250cc se sont conclues par des titres en Supercross (2019-2020) et Motocross (2020), avant le passage à la grosse cylindrée. Il a terminé septième de la saison de Supercross, il y a quelques mois, puis a mis tout le monde d’accord en Motocross.

Reste donc un titre à aller chercher pour couronner le tout : celui de champion Supercross US en 450cc. La prochaine saison débutera le 8 janvier 2022 dans l’Angel Stadium d’Anaheim.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :