Accéder au contenu principal

Championnat de France d’Enduro à Gacée (61)

Ce samedi 31 juillet et dimanche 1er août, le MC La Gacéenne organise la deuxième manche du championnat national d’Enduro, à Gacé (Orne). Le spectacle devrait être au rendez-vous.

Un mois et demi après la première manche disputée à Chaumont (Haute-Marne), c’est au tour de Gacé d’accueillir le championnat de France d’Enduro. Organisé par le Moto Club La Gacéenne, l’événement devrait voir plus de 300 pilotes s’affronter dans les différentes.

Nous sommes déjà venus à Gacé en 2017, explique Vincent Rigaudias, vice-président de la Fédération Française de Motocyclisme (FFM). ​On aurait dû revenir l’an dernier mais avec le Covid, les choses ont dû être décalées. Le club a bien travaillé, on aura une belle boucle de 90 kilomètres, avec trois belles spéciales (secteurs chronométrés) dont deux nouvelles. ​Le parcours a été entièrement renouvelé par rapport à celui de 2017.

« L’Enduro, une grande famille de passionnés »

Interrompu la saison passée en raison de la pandémie, le championnat de France d’Enduro a dû, comme de nombreux autres sports, patienter avant de pouvoir reprendre : L’année dernière, nous avons seulement eu deux épreuves. L’Enduro, c’est une grande famille de passionnés, il y a beaucoup de solidarité. Les clubs, les partenaires, les pilotes, tout le monde a joué le jeu. Nous avons eu 350 pilotes lors de la première épreuve, nous en aurons près de 320 ce week-end. Globalement, l’Enduro se porte bien. On se serre les coudes et on avance.

Un regard optimiste même si les nouvelles contraintes sanitaires forcent la FFM et les clubs à revoir l’organisation des épreuves : Aujourd’hui, l’organisation d’un enduro est relativement complexe en termes de travail généré pour les bénévoles. Il faut gérer la protection environnementale, la protection du public et maintenant, est venu se rajouter, la partie sanitaire. C’est compliqué de trouver les ressources humaines pour pouvoir arriver à tout mettre en place.

Des difficultés qui n’empêchent pas Vincent Rigaudias de porter un regard optimiste vers l’avenir, à commencer par la course de week-end : La course s’annonce vraiment belle, confirme-t-il. Nous allons avoir de très belles spéciales avec de belles liaisons. Tout est réuni pour que nous passions un super week-end​.

Côté sportif, les favoris seront bel et bien au rendez-vous. Dans la catégorie E1, Jérémy Tarroux, champion en titre, est en tête après la manche de Chaumont mais devra se méfier de Till De Clerq, deux fois second en juin dernier. Chez les E2, Hugo Blanjoue s’est offert un début de saison exceptionnelle avec un doublé lors de la première manche. Leader, il devra surveiller le Britannique Jack Edmonson, seulement six points derrière lui. Enfin, du côté des E3, Christophe Nambotin, trois fois champion du monde en 250, est en tête devant Léo Le Querec.

Catégories

Uncategorized

Service Communication Tout afficher

Fédération des Motards de France.

%d blogueurs aiment cette page :