Accéder au contenu principal

Dakar 2023 – Étape 14 – AL-HOFUF > DAMMAM

La 45e édition du Dakar s’est achevée à Dammam après 14 étapes marquées par des rebondissements dans toutes les catégories. Si le succès de Nasser Al Attiyah n’est pas une surprise, il défend pour la première fois victorieusement son titre et s’impose pour la cinquième fois de sa carrière, avec le plus gros écart réalisé depuis 20 ans chez les autos. Il distance de 1h21’ Sébastien Loeb, battu mais auteur d’une série de six victoires d’étapes consécutives (sept au total) qui le fait rentrer dans le livre des records du Dakar.

 À moto, c’est un dénouement encore plus fou qui s’est joué avec, pour la première fois dans la catégorie, la prise de pouvoir le dernier jour de Kevin Benavides, délogeant Toby Price du sommet du classement général pour terminer avec le plus petit écart final jamais enregistré sur le Dakar : 43 secondes.
De même, chez les SSV, le plus jeune pilote jamais engagé sur le Dakar a été le bénéficiaire d’un retournement de situation énorme dans la dernière étape : le leader Rokas Baciuskas a perdu sa place au profit du Polonais de 18 ans Eryk Goczal, accompagné sur le podium de son père Marek, 3e. Une histoire familiale encore jamais vue.

En T3, la victoire est revenue à Austin Jones, déjà en tête l’année dernière en T4, tandis que la catégorie camions a été remportée par Janus Van Kasteren, premier vainqueur néerlandais de la course depuis Gerard De Rooy en 2016.
Les vainqueurs comme tous les pilotes ayant eu la détermination de boucler ce parcours exigeant seront célébrés en soirée lors d’une cérémonie de podium organisée à Ithra, au centre culturel bâti par Aramco pour les 75 ans de la compagnie devenue cette année partenaire majeur du Dakar.

Au total, 235 véhicules sur les 355 engagés ont rejoint l’arrivée du Dakar 2023 : 80 motos (vs 121 au départ), 10 quads (vs 18), 46 autos T1 et T2 (vs 67), 38 proto-légers (vs 47), 39 SSV (vs 45) et 22 camions. Par ailleurs, 80 des 88 équipages ayant pris part à la 3e édition du Dakar Classic, la course de régularité ouverte aux véhicules du XXe siècle, ont terminé l’épreuve.


Motos : Pour une poignée de secondes

Jamais un motard n’avait perdu la tête du général dans la dernière spéciale du Dakar. Et jamais l’écart entre le vainqueur et son dauphin à l’arrivée n’aura été aussi serré. Un scénario inédit mais pas imprévisible. Car l’écart hier entre Toby Price et Kevin Benavides était déjà historique : 12 secondes entre les deux coéquipiers de chez KTM. Le Dakar le plus long disputé en Arabie Saoudite s’est donc finalement joué au sprint. Un exercice dans lequel les deux ex-enduristes excellent autant l’un que l’autre. Price avait ainsi ouvert la 45e édition en remportant le prologue avant de se faire discret mais toujours placé, à l’image de l’Argentin qui ne sortit du bois que pour remporter l’étape 13 et fondre sur l’Australien. Le finish s’est apparenté à un saut de haies, matérialisé par les way points. De sa propre analyse, Price a perdu le Dakar en trébuchant à deux reprises. Kevin avoue avoir fait une fois demi-tour pour aller valider un way point… Toby trois fois. À l’arrivée, l’Argentin rejoint le clan des double vainqueurs du Dakar (2021 et 2023) pour 43 secondes de mieux que son nouveau pair (2016 et 2019). Il rejoint AuriolRahierMeoniPrice et Sunderland. 100e l’an dernier après une casse moteur, le nouveau vainqueur recruté par KTM après son succès sur Honda met fin à trois années en rouge sur le Dakar. Après deux victoires de Honda et celle de GasGas l’an passé, la marque orange de Mattighofen reprend la main et signe son 19e succès. Un doublé sur le podium accompagné du cousin de chez Husqvarna. Skyler Howes est mal récompensé de ses efforts sur son 5e Dakar. L’Américain a porté le poids du statut de leader du général durant six jours avant de se faire coiffer au poteau. Mais il monte avec fierté et avec l’avenir devant lui pour la première fois sur le podium, la 5e fois pour un Américain.   Ce Dakar 2023 a un goût de revanche des damnés de l’édition précédente. Price avait en effet perdu gros dès le début, dans l’impossibilité de finir mieux que 10e, son plus mauvais résultat de finisher, Howes sortait sur chute et Kevin Benavides était trahi par sa mécanique. Cette fois, le Dakar n’a pas souri à la majorité des têtes d’affiche de 2022. La moitié du Top 10 de l’an dernier n’a pas vu l’arrivée. Et pas des moindres. Sunderland le tenant du titre sortait dès l’étape 1. Le lendemain, c’est Brabec qui chutait lui aussi, puis Barreda dans l’étape 8. Dans la 13, Mason Klein le meilleur rookie arrivé 9e à Jeddah qui avait occupé la tête du Dakar cette année à l’étape 2 jetait l’éponge tandis que Walkner, sur le podium l’an dernier, chutait à la veille de l’arrivée. Trois autres pilotes officiels ont fait les frais de ce Dakar rugueux. Joaquim Rodrigues de Hero et Harith Noah de chez Sherco s’étaient déjà ajoutés à la liste des blessés dans l’étape 4. Rui Gonçalves le coéquipier de l’Indien abandonnait à l’étape 6. A la course par élimination, Honda place trois de ses quatre pilotes officiels dans le Top 10. Quintanilla termine au pied du podium devant Van Beveren tandis que Cornejo est 8e. Luciano Benavides, recordman de victoires de spéciales cette année avec 3 succès sur sa HVA est 6e. Daniel Sanders, de nouveau grand animateur du début de la course avant d’être rattrapé par des pépins physiques est 7e. Lorenzo Santolino, 11e l’an passé, a patiemment joué la montre sur sa Sherco pour remonter 9e et renouer comme en 2021 (6e) avec le Top 10. Et Franco Caimi ferme la dizaine au guidon de sa Hero et permet aux 6 marques officiellement engagées sur cette 45e édition d’être toutes représentées.

en quad, Alexandre Giroud est arrivé premier dans le classement (à voir plus bas)


Carte de l’étape 14


Classement des pilotes français (moto)

PositionPilotetemps
5ADRIEN VAN BEVEREN44H 47′ 50 »
14ROMAIN DUMONTIER46H 31′ 44 »
17JEANLOUP LEPAN48H 04′ 31 »
18NEELS THERIC48H 37′ 05 »
19 JULIEN JAGU48H 38′ 16 »
21MATHIEU DOVEZE48H 45′ 41 »
29BENJAMIN MELOT52H 25′ 35 »
32 JEROME MARTINY53H 25′ 20 »
33CHARLIE HERBST53H 41′ 58 »
42 DAVID GAITS57H 18′ 29 »
43MATHIEU TROQUIER57H 22′ 06 »
44BERTRAND GAVARD57H 22′ 43 »
52CÉDRIC JACQUES59H 18′ 26 »
60 MICHAEL JACOBI62H 32′ 18 »
62 PIERRE PEYRARD63H 28′ 57 »
63CLÉMENT RAZY63H 31′ 56 »
75BENJAMIN LEPELLEY69H 53′ 48 »
80KÉVIN DURAND76H 11′ 04 »

Classement du pilote français (quad)

Position
quad
position
général
moto
Pilotetemps
139ALEXANDRE GIROUD56H 44′ 30 »

Catégories

Uncategorized

%d blogueurs aiment cette page :